Accueil du site > Les circuits > Archives > Archives 2010 > Rade de Brest : 25 au 30 juillet >

Vendredi 30 : L’auberlac’h > Le Fret

Le Fret

Il fut un temps où les vapeurs brestois débarquaient les voyageurs au port du Fret, un temps où l’on y pratiquait la pêche à la sardine, puis à la coquille, un temps où l’on y construisait des bateaux dans des chantiers renommés.

A découvrir

Richesses patrimoniales

Ancien chantier naval

Le chantier naval Stipon, situé à l’extrémité du sillon du Fret, construisait des navires de différents types. Georges Stipon fait l’acquisition de cette baraque en 1920. Aujourd’hui restaurée par le Conservatoire du littoral, elle provient d’un camp de prisonniers installé sur l’île Longue. Vers 1930, on compte jusqu’à quinze langoustiers et thoniers en construction sur les grèves entre Le Fret et Roscanvel.

Débarcadère de mer haute

Les activités du petit port du Fret sont florissantes, dès le début du XVIIIe siècle : pêche à la sardine, dragage d’huîtres, chantier naval, transport des marchandises et passages vers Brest. En 1844, la construction d’un terre-plein et d’une cale à l’extrémité nord-est du port marque le début des installations portuaires. Le môle est rehaussé en 1862. Ainsi les vapeurs ralliant Brest peuvent-ils y accoster à marée haute, d’où son appellation, et, ce, jusqu’à la reconstruction du débarcadère de la Roche Noire. Néanmoins le tirant d’eau des navires allant croissant, une nouvelle cale s’avère rapidement indispensable. Elle verra le jour en 1932.

Richesses naturelles

Balade de St Fiacre

« La balade de Saint-Fiacre »(6,5km, 2h15) offre un regard sur le fond de la rade de Brest, à partir de l’ancien port coquiller du Fret. En chemin : port du Fret, rade de Brest, chapelle Saint Fiacre, étang du Fret

L’étang du Fret

Sa gestion s’inspire des réserves à poissons du bassin d’Arcachon. Le but étant de permettre à la rade de Brest de disposer d’un supplément de production halieutique en respectant le processus naturel : mulets, bars, daurades, plies, anguilles viennent y frayer. La présence de nombreux oiseaux confirme la justesse de sa gestion écologique. Sternes, hérons, aigrettes, foulques, grèbes, cormorans… y trouvent leur subsistance ou font une halte lors de leur migration

Liens utiles

Office de tourisme de Crozon}}
Boulevard Pralognan La Vanoise
02 98 27 07 92
https://www.mairie-crozon.fr

Mise à jour : 9 avril 2017